Quelles analyses quand je suis enceinte ?

Pendant les 9 mois de grossesse, la biologie médicale accompagne la femme enceinte. A la suite des 7 consultations prénatales obligatoires, prises en charge par la sécurité sociale, des examens biologiques sont à réaliser. Cette surveillance s’adresse à toutes les femmes enceintes, même en bonne santé, avec une attention accrue pour les patientes identifiées comme « à risque ».

Leur objectif est d’aider au bon déroulement de la grossesse et d’améliorer l’identification des situations à risques afin de mieux adapter le suivi médical, pour la mère et le fœtus.

Selon les recommandations de la Haute Autorité de Santé, les examens biologiques suivants sont à réaliser au cours d’une grossesse :

Examens obligatoires 1er trimestre 2e trimestre 3e trimestre
Groupe sanguin x x
Recherche d’Agglutinines Irrégulières (RAI) x x x
Toxoplasmose

(x) si négatif

x (x) (x)
Rubéole x
Syphilis x
Glycosurie et protéinurie x x x
Recherche de l’Ag HBs (hépatite B) x x
Hémogramme si risque x
A proposer systématiquement
VIH 1 -2 x
Prélèvement vaginal avec recherche de streptocoque B x
Dépistage trisomie 21 + échographie (si non réalisé au 1er trimestre)
A proposer éventuellement en fonction de la situation clinique      
ECBU – examen cytobactériologique des urines x x x

Légende :

SA : semaine d’aménorrhée: une période sans règles. Durant la grossesse, la première semaine d’aménorrhée démarre le premier jour des dernières règles.

(X) : si négatif lors des prélèvements précédents.

——–

Les sérologies toxoplasmose, rubéole, syphilis, hépatite B (Ag HBs) et HIV servent à déterminer votre état immunitaire vis-à-vis des principales maladies infectieuses impliquées dans la grossesse. Si vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose, cette sérologie est contrôlée tous les mois, jusqu’à quatre semaines après l’accouchement.

Au cours du premier trimestre (ou du deuxième si cela n’a pu être réalisé plus tôt), un dépistage de la trisomie 21 vous est proposé, associant dosages sanguins et mesure de la clarté nucale lors d’une échographie.

Les membres de notre réseau proposent aux femmes des tests de dépistage non invasif  (DPNI) d’analyse de l’ADN fœtale circulant dans le sang maternel. Ces tests bénéficient des avancées technologiques que sont le séquençage haut débit et la puissance bio-informatique.

Les publications internationales ont démontré que l’introduction de ces tests dans la stratégie de dépistage permet de diminuer le nombre d’amniocentèses, examens invasifs associés à une augmentation du risque de perte fœtale.

Votre médecin peut prescrire d’autres examens concernant votre santé et celle de votre enfant. N’hésitez pas à poser des questions au biologiste de votre laboratoire, il a été formé pour y répondre et se tient à votre disposition.

Source :

HAS – Haute Autorité de Santé

http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/suivi_orientation_femmes_enceintes_synthese.pdf

e-santé.fr

http://www.e-sante.fr/surveillance-biologique-grossesse/guide/855