Blog

Par Alain Le Meur, Médecin biologiste, Président de l’APBM. Deuxième pays du monde après les États-Unis pour les dépenses de santé, la France leur consacre 11 % de son PIB. Dans un contexte de crise, et au lendemain du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS), de nouveaux arbitrages budgétaires se profilent atténuant quelque peu cette sanctuarisation budgétaire de la santé.