Vous êtes enceinte et de groupe sanguin Rhésus D négatif ?

Le test de détermination du génotype RHD fœtal à partir d’une simple prise de sang maternel peut vous concerner, parlez-en au praticien qui suit votre grossesse !

Si vous êtes de groupe sanguin Rhésus D négatif, votre médecin ou votre sage-femme pourront vous proposer de réaliser ce test, remboursé par l’assurance maladie. Il ne présente aucun danger pour votre enfant et consiste à déterminer le groupe sanguin Rhésus D de votre enfant.

Si votre enfant est Rhésus D positif, vous risquez de développer des anticorps dirigés contre ses globules rouges. Il est important de le savoir pour une meilleure prise en charge de votre grossesse.

Ce test repose sur la mise en évidence de très faibles quantités de matériel génétique du fœtus (ADN fœtal) dans votre sang et peut donc être réalisé à tout moment, pendant votre grossesse, à partir d’une simple prise de sang.

Qu’est-ce que l’allo-immunisation anti-D ?

Au cours de la grossesse ou lors de l’accouchement, les globules rouges de votre enfant peuvent passer dans votre circulation sanguine. Si vous êtes Rhésus D négatif et si votre enfant est Rhésus RHD positif, ses globules rouges peuvent provoquer chez vous une réaction immunitaire par incompatibilité fœto-maternelle : c’est l’allo-immunisation anti-D. Les anticorps que votre système immunitaire fabrique, traversent le placenta et peuvent provoquer la destruction des globules rouges de votre enfant.

 

Quelles sont les conséquences de l’allo-immunisation anti-RHD ?

La destruction des globules rouges de votre enfant peut provoquer chez lui une anémie à l’origine de symptômes pouvant apparaître dès le 2ème trimestre de la grossesse ou plus tardivement jusqu’aux premiers mois après sa naissance. Cette anémie peut être plus ou moins profonde et provoquer des complications qui peuvent être importantes et nécessiter une prise en charge personnalisée.

 

Qui peut bénéficier de ce test ?

Le test s’adresse à toutes les femmes enceintes de groupe Rhésus D négatif.

Votre médecin ou votre sage-femme peut vous le prescrire dès 11 semaines d’aménorrhée.

Comment interpréter mes résultats ?

  • Si votre enfant est Rhésus D négatif, il vous sera recommandé de réaliser un nouveau prélèvement pour confirmer le premier résultat. Dans ce cas, il n’y a alors AUCUN risque d’incompatibilité entre votre enfant et vous et aucune surveillance particulière n’est à effectuer.
  • Si votre enfant est Rhésus D positif, votre médecin ou votre sage-femme vous expliqueront comment réaliser une prise en charge personnalisée de votre grossesse afin d’éviter et limiter les conséquences de cette incompatibilité entre votre enfant et vous. Il existe en effet des moyens de prévention et de prise en charge (examens biologiques complémentaires, échographie, prévention par injection d’immunoglobulines anti-D).

 

Scroll to top